50 ans de l’ASTE

Lieu : Date :

Prix Adhérent :

Prix Non Adhérent :

Informations complémentaires :

 50 ans de l’ASTE

L’Association pour le Développement des Sciences et Techniques de l’Environnement, créée le 22 février 1967 a fêté cette année ses 50 ans d’existence, au cours de l’Assemblée Générale et d’un déjeuner qui ont eu lieu au Chalet des Iles à Paris 16e. La nouvelle identité visuelle de l’ASTE a également été dévoilée à cette occasion.

Dès sa création l’ASTE s’est donnée mission de provoquer, favoriser, promouvoir le progrès et la diffusion des sciences, techniques, pratiques, procédés, réalisations se rapportant à l’étude et à la simulation de tous environnement ainsi qu’aux essais d’environnement. Voici un court historique de ces 50 dernières années de l’association.

Le premier président de l’ASTE fut Monsieur LAPLUME et ONERA fut la 1ère Personne Morale adhérente à l’ASTE et a été déclarée membre bienfaiteur.

Après un an d’existence, la 2ème assemblée générale (10 février 1969) a réuni 79 membres présents dans les locaux de l’ENSA, représentant les plus grandes entreprises françaises de l’aéronautique, l’armement, l’automobile et des laboratoires d’essais (SOPEMEA …)

Quatre commissions de travail sont constituées dès l’origine : la commission « documentation », la commission technique, la commission développement et la commission formation.

A cette époque des groupes régionaux se forment à Bordeaux, Lyon, Toulouse et Besançon et le bulletin de liaison sous la présidence du Colonel BRICE paraît régulièrement.

Les 1ères journées techniques dénommées « journée environnement » prévues au jour anniversaire de la constitution de l’Association se tiennent les 13 et 14 mars 1968.
En 1969 un accord est conclu avec la revue « MESURES-REGULATION-AUTOMATISME ». Sous la rubrique « Environnement » l’ASTE peut publier ses travaux et les travaux de ses membres. En 1970, tous les organes de notre association sont en place et leur maturation se fera tout au long des ces cinquante années tout en préservant la tradition.

En 1973 l’ASTE comptait déjà 285 Personnes Physiques françaises, 5 Personnes Physiques étrangères et 75 Personnes Morales, soit 367 membres.

Dès l’origine de l’association la diffusion des connaissances a été assurée par différents moyens :

Revue

Tout d’abord le Bulletin de l’ASTE paraît régulièrement dès l’origine et plus de 57 numéros voient sont publiés.
Le premier accord est signé avec la revue « MESURES » en 1969. Cette revue héberge sous sa rubrique « Environnement » les articles d’information de l’ASTE et les publications des commissions, dans sa rubrique « article technique » Mesures publie les travaux d’auteurs fourni par l‘ASTE. Lors du lancement de la revue « ENVIRONNEMENT » par la Cie Française d’Editions, l’ASTE fournit également des articles. En octobre 1984 paraît le premier numéro de « La Revue des Laboratoires d’Essais ». La revue change de nom en juin 1997 pour s’appeler “Essais Industriels”. Au total, plus de 100 numéros sont parus sous l’un ou l’autre titre.
Il a été indispensable de suivre l’évolution des techniques, en particulier l’apparition des simulations numériques des contraintes environnementales dans les structures : la revue devient donc “Essais & Simulations”. L’édition et la diffusion de la revue sont confiées à la société MRJ.
Par là même, elle ne s’adresse pas seulement aux techniciens et ingénieurs de laboratoires et à leurs fournisseurs de matériels, mais aussi aux ingénieurs de bureau d’études auxquels incombent de mettre en œuvre les calculs liés aux simulations.
Bibliothèque technique, guides et répertoire

En 1971 M. GILLES confirme le lancement de l’organisation d’une bibliothèque environnement. Parmi les publications significatives, on peut noter le guide de « l’humidité agent d’environnement » de la commission climatique sous la présidence de Patrick TRINQUET et le guide « Déverminage des matériels électroniques apport de la démarche aggravée » de la commission « Déverminage » sous la présidence de Jacques RINGLER puis de Daniel GOULET. En 2007 l’ASTE numérise sa bibliothèque et la rend accessible en ligne par abonnement.

Le premier « Répertoire des moyens d’essais » voit le jour en 1973 et 2 000 exemplaires seront imprimés. Une 2ème édition paraît en 1976. Le dernière mise à jour du répertoire date de l’année 2008 et est toujours commercialisée par l’association.
Le Guide de prise en compte de l’environnement climatique paraît en 2010 et il est le résultat d’un projet financé par le Ministère de la Défense, s’étant déroulé sur 15 mois entre 2009 et 2010. Ce guide développe la méthodologie recommandée pour conduire la démarche de prise en compte de l’environnement climatique au cours d’un projet.
En 2009 l’ASTE participe à la rédaction du Guide d’application de la démarche de personnalisation en environnement mécanique du Ministère de la Défense qui explique la mise en œuvre de la démarche de personnalisation en environnement mécanique. Il vient en appui à l’utilisation des normes du domaines, parmi lesquelles se trouve en particulier la norme OTAN STANAG 4370 qui couvre les publications interalliées sur les conditions et essais en environnement (AECTP).

En 2014 dans le cadre d’un appel à propositions « Métrologie : maîtriser les processus de mesure pour gagner en compétitivité » de la DGE, l’ASTE en collaboration avec 9 partenaires réalise un Guide Interactif d’Aide à la Mesure pour les PME – PMI, composé d’où outil de calcul et d’un Guide de Bonnes Pratiques.

Formation

Le cours de vibrations, organisé par l’ASTE et la SOPEMEA du 3 au 6 mars 1970 a réuni 89 participants. Au cours des années 80 l’ASTE s’associe avec l’IUT de Limoges pour dispenser ensemble des formations dans le domaine de le la mécanique vibratoire.
Depuis sa création en 1967, l’association a formé plus de 7000 personnes, issues surtout des secteurs de l’armement, l’aéronautique, le spatial et de l’automobile. Aujourd’hui le catalogue des formations comprend environ 40 modules dans le domaine des vibrations, mesure, personnalisation des essais, et métrologie.

Conférences et exposition

Des journées techniques et des conférences sont organisées par l’ASTE depuis sa création.

Dès 1972 les journées de l’ASTE portent le nom de « Journées Scientifiques et Techniques Françaises de l’Environnement » et ont pour thèmes par exemple « Le gigantisme Industriel – sécurité, fiabilité vulnérabilité – Incidence sur l’environnement », « Usine Propre », « Energie Nucléaire » … En 1977 l’ASTE s’intéresse aussi aux problèmes des capteurs solaires et aux économies d’énergies.
De nombreuses manifestations font appel à des personnalités de l’ASTE pour animer des conférences ou demande le patronage de notre association, comme le congrès MESUCORA.

Les réunions-débats au cours des années 70 connaissent également un vif succès.

Les « Journées Scientifiques et Techniques de l’ASTE » laissent la place à « ASTELAB », dont le nom a été déposé en 1990. Les manifestations de 1990, 1992, 1995 et 1997 attirent un public et un nombre d’exposants importants. En 1999 l’évènement rassemble environ 400 participants.

A partir de 2006 ASTELAB est organisé dans le cadre de MESUREXPO, mais cette formule ne correspond pas vraiment aux attentes des adhérents et des exposants.
En 2012 l’ASTE s’associe avec SUPMECA et le colloque/salon commun VCB – ASTELAB est organisé sur le site d’EDF à Clamart. En novembre 2014 ASTELAB se tient à Blois, en partenariat avec l’INSA, dans le cadre du colloque AVE 2014.

En septembre 2016 ASTE organise à Toulouse un ASTELAB THERMIQUE, en partenariat avec l’Icam, Fahrenheit, Celsius et Aerospace Valley et en novembre 2016, un ASTELAB MECANIQUE, à Mercure Paris 15e. Les deux évènements sont un succès.

Journées techniques

Au cours de ces 50 dernières années L’ASTE a organisé de nombreuses journées centrées sur des thèmes techniques stratégiques : « Maîtrise de l’environnement climatique des équipements » à DGA-MI à Bruz (novembre 2015), « Capteurs thermiques » au LAAS-CNRS à Toulouse (mars 2014)
« Prise en compte des chocs dans le développement des matériels soumis à un environnement sévère » chez MBDA Bourges (mai 2013), « Maîtrise de l’environnement mécanique dans le secteur de   l’armement terrestre » chez NEXTER à Roanne (juin 2012), « Environnement et durée de vie » au CEA CESTA à Bordeaux (décembre 2011) ou la journée chez AIRBUS à Toulouse (mars 2006), qui a rassemblé plus de 120 participants.

L’ASTE à l’international

L’ASTE est membre du CEEES (Committe of European Environmental Engineering Societies) depuis sa création en 1984 et a été représenté à tous ses congrès (2 congrès par an, un à Bruxelles en février et un en septembre-octobre dans une autre ville européenne).
L’ASTE préside CEEES de 1998 à 2000 (Henri Grzeskowiak) et actuellement (jusu’en 2018, avec David Delaux).

L’ASTE a également été régulièrement représentée aux congrès annuels de l’IEST (Institute of Environmental Engineering Societies).
Aujourd’hui l’ASTE compte parmi ses adhérents 40 personnes morales et 20 personnes physiques, ce qui représente au total 120 personnes environ. Malgré la baisse du nombre des adhérents constatées au début des années 2000, l’association poursuit son développement et attire de nouveaux membres. Elle continue à jouer un rôle important dans le progrès et la diffusion des connaissances relatives à l’étude et à la simulation de tous les environnements ainsi qu’aux essais d’environnement. Les commissions de travail (dont les commissions Thermique et Méca-Clim) se réunissent régulièrement, le catalogue des formations 2018 vient d’être publié, et deux journées techniques sont prévues cette année (“Prise en compte de la Compatibilité ElectroMagnétique
dans la fiabilité des systèmes complexes” à VALEO et « Analyse Modale » à DASSAULT Argenteuil). Le prochain colloque/salon « Journées Nationales de la Mécanique Vibratoire – ASTELAB 2018 » est d’ores et déjà programmé les 5 et 6 juillet prochains. Il se déroulera sur le site d’EDF LAB à Saclay, en partenariat avec EDF R&D. L’ASTE restera donc dans les années à venir un acteur incontournable dans le domaine des essais d’environnement.

PRIX DU PRESIDENT DE l’ASTE attribué à Michel-Roger Moreau

A l’occasion des 50 ans de l’ASTE, Paul-Eric Dupuis a remis à Michel-Roger Moreau le Prix du Président de l’ASTE, en remerciement pour son implication au sein de l’association et de la revue « Essais & Simulations » en particulier.

Michel-Roger Moreau reste à l’armement après les obligations militaires et en 1965 il entre en contingent scientifique à la DRME (direction des Recherches et Etudes Techniques) affecté au Service des Equipements de Champs de Tir au fort de Montrouge. Il adhère à l’ASTE en 1967 rejoint le Conseil d’Administration au début des années 70. Il quitte l’Armement en 1976, entre au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (actuellement IFSTTAR) à la conception des moyens d’essais spécifiques au génie civil et fait adhérer à l’ASTE “le génie civil” jusque-là non représenté à l’association.

Dès les années 70, Michel-Roger Moreau publie plusieurs articles sur les moyens d’essais conçus et développés dans le cadre de son travail puis il coordonne une série d’articles sur les essais dans divers domaines. Ce travail est remarqué par les éditions Lavoisier qui lui demande de réaliser un ouvrage sur les essais, la mesure et les moyens d’essais sorti en 1982.

En 1984 quand la « Revue des Laboratoires d’essais » remplace le bulletin de l’ASTE, Michel-Roger Moreau prend en charge la coordination de son contenu. Remplacé ensuite par Jean-Claude Frölich, il y reste toujours impliqué en tant qu’un membre du comité de rédaction de la revue (« Essais & Simulation » aujourd’hui) jusqu’en 2016.

Dans les années 1990 Michel-Roger devient Président du GAMAC (Groupement pour l’Avancement des Méthodes d’Analyse des Contraintes). Une dizaine d’année plus tard, grâce à son initiative, le GAMAC fusionne avec l’ASTE. Cette intégration du GAMAC à l’ASTE bénéficie aux ingénieurs et techniciens des laboratoires d’essais comme aux universitaires et aux industriels en leur apportant au sein d’une seule et même entité l’expertise et le savoir-faire accumulés depuis plus de quarante tant en extensométrie que dans le domaine des essais en environnement.

Inscription en ligne



* Règlement par virement : RIB Caisse d'Epargne 17515 90000 08082766082 - Clé 84

* Règlement par chèque bancaire : À l’ordre de ASTE à l'adresse postale suivante: 1, place Charles de Gaulle 78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX

Un reçu ou une facture vous sera envoyé dès réception de votre règlement.


Prix TTC :